L'appel du pied d'Alain Juppé à Emmanuel Macron

12 Novembre, 2017, 16:04 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Alain Juppé ne cache plus ses convergences avec Emmanuel Macron

Dans le journal Sud Ouest, le maire de Bordeaux appelle ainsi à la création d'un "grand mouvement central" pour les élections européennes, programmées en mai 2019.

Ce vendredi, pour une fois, Alain Juppé était à Paris, invité au déjeuner de l'Association de la presse diplomatique. Il s'est aussi montré élogieux à l'égard de l'action d'Emmanuel Macron sur le terrain intérieur et européen, saluant une "crédibilité française retrouvée ". Après avoir relu le discours du chef de l'Etat sur l'Europe, le maire de Bordeaux s'est montré conquis, ne trouvant "peu de choses à redire". "J'ai bien aimé l'expression 'bien commun' utilisée par Emmanuel Macron pour parler des valeurs européennes". "Ce que je dis, c'est qu'on va avoir des débats sur l'Europe", a-t-il conclu. Une coalition proeuropéenne rassemblant la droite humaniste et le centre gauche. "La question est de savoir qui en prendra le leadership", s'est-il interrogé, comme si le projet était déjà dans les tuyaux. "Mais si Macron reste dans la ligne de son discours à la Sorbonne, je ne vois pas d'incompatibilité".

Justement, comme le rapporte Le Parisien, Alain Juppé n'adhérerait pas aux idées de Laurent Wauquiez, lui qui s'apprête à prendre la tête des Républicains à l'issue des élections internes du mois de décembre. "Je suis inquiet, car j'entends se développer le discours populiste", raille l'ancien candidat à la primaire de la droite. "Ce qui m'insupporte dans le discours LR aujourd'hui, c'est le discours anti-élites", a-t-il dit. Comme le révèle Le Parisien ce dimanche 12 novembre, Alain Juppé ne tarirait pas d'éloges sur Emmanuel Macron et la politique menée par le nouveau chef de l'État. Si Les Républicains ont décidé d'exclure les membres du gouvernement du parti, dont le premier ministre Edouard Philippe, c'est Alain Juppé qui a, peut-être, rallumé la mèche d'un rapprochement avec En Marche.

On voit bien que ce n'est pas seulement les propos de ce dernier sur l'Europe qui gênent Juppé mais toute sa vision et sa stratégie politique qui consiste à radicaliser au maximum Les républicains et à aller labourer les terres du FN si ce n'est de s'allier avec lui à terme.

Recommande: