Trump appelle Xi Jinping à agir vite et fort face à Pyongyang

12 Novembre, 2017, 01:59 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • M. Xi et M. Trump prennent le thé à la Cité interdite

En août 2016, la société a vendu ses activités en Chine à Didi en échange d'une part de 17,7 %, soit de 7 milliards de dollars.

Le déplacement du président américain en Chine s'est avéré des plus fructueux puisqu'en matière de commerce, les deux parties ont signé pour plus de 250 milliards de dollars d'accords commerciaux.

Donald Trump a joué sur les sentiments en montrant à Xi Jinping une vidéo de sa petite-fille quelques heures après son arrivée en Chine. Avant ce méga-contrat l'américain pointait à 538 commandes nettes depuis le 1er janvier, contre 288 pour Airbus, grâce notamment au succès des nouvelles versions de ses long courrier 737 et 777.

Résultat, l'avalanche d'accords a été qualifiée de "véritable miracle" par le ministre chinois du Commerce, Zhong Shan. Cet accord, qui marquerait le premier investissement chinois dans le gaz naturel américain, prévoit des investissements conjoints totalisant jusqu'à 43 milliards de dollars, ont précisé les services du gouverneur de l'Alaska, dans une déclaration obtenue de source diplomatique. Et il a ajouté qu'elle était la bienvenue quand elle voulait en Chine, où elle serait déjà "une vraie star" selon les médias américains et chinois.

Pourtant, si Xi Jingping a dit qu'il voulait encourager les échanges, tant que la Chine ne baisse pas ses barrières douanières, tant qu'elle n'annonce pas de changements structurels, la balance commerciale américaine avec ce pays risque de rester encore déficitaire. "Il est judicieux de se demander ce qui va réellement se concrétiser", avertit Christopher Balding, professeur à l'Université de Pékin, interrogé par l'AFP. " Dans son éditorial jeudi, le quotidien nationaliste Global Times a salué un président américain " pragmatique dans sa politique chinoise ", qui " n'a pas d'intérêt pour la diplomatie idéologique " et " ne recourt pas à la question des droits de l'homme pour embêter la Chine ".

Les États-Unis sont actuellement le deuxième plus important partenaire économique de la Chine.

"Je suis ici aujourd'hui pour offrir un partenariat renouvelé avec les Etats-Unis - pour travailler ensemble à renforcer nos liens d'amitié et commerciaux entre toutes les nations de la région indo-pacifique, et ensemble, promouvoir la prospérité et la sécurité". Du bœuf aux matériaux semi-conducteurs, en passant par les hélicoptères et le traitement des effluents, le Président n'a oublié aucun secteur lors de cette visite d'Etat, sa première en Chine depuis son élection. Ainsi, malgré les protestations répétées de Donald Trump sur les transferts de technologies imposés aux firmes étrangères et les restrictions d'accès à de nombreux secteurs de l'économie chinoise, Xi Jinping n'a pas bougé d'un iota, laissant seulement entendre que la Chine "reste grand ouverte".

Melania Trump rejoindra son mari au Vietnam dans la soirée.

Recommande: