Coville-Nélias vainqueurs au Brésil — Transat Jacques Vabre

13 Novembre, 2017, 14:07 | Auteur: Lucien Wathelet
  • TJV : Sodebo proche de l'arrivée

Un temps record et une victoire assez nette à l'arrivée (tandis que les futurs vainqueurs tentaient tant bien que mal d'avancer en dépit d'un vent aux abonnés absents, le Maxi Edmond de Rothschild accusait encore près de 70 miles de retard) qui semblait pourtant encore loin d'être acquise quelques heures plus tôt. "On connait le bateau mais le problème, c'est le contrôle", a déclaré le co-skipper de Thomas Coville qui, en approchant de la terre, retrouvera le trafic maritime, avec de nombreux bateaux de pêche, des filets mais aussi des débris. Les premiers Multi50 l'ont traversé hier après-midi et les Imoca affinent leur trajectoire pour l'aborder aujourd'hui. Je n'en dirai pas trop. Ca s'annonce très technique on va garder nos intentions pour nous. La pression forcément il y en a. C'est comme les courses cyclistes, on ne sait pas quand l'autre va attaquer. Ils allaient plus vite que nous dans la Manche. Mais même avec leur souci technique, ils vont à la même vitesse que nous. Nous passons beaucoup de temps à la barre. Notre seule source d'énergie est l'éolienne. Pour l'instant, c'est assez clément.

"Ça va, on est sous spi, on a passé toute la nuit sous spi dans des conditions assez maniables avec 15 nœuds de vent et une mer assez calme. On attend l'attaque, elle ne vient pas et, tout d'un coup, elle arrive, généralement au moment où on s'y attend le moins", a ajouté Nélias.