"100 démocrates" vont quitter le parti — Fronde à LREM

14 Novembre, 2017, 16:04 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • INFO FRANCEINFO. Une centaine de

"La démocratie n'est pas En Marche!".

A quatre jours du congrès du mouvement qui se tiendra ce samedi à Lyon, "100 démocrates " de La république en marche!, comme ils se présentent sans toutefois dévoiler leur identité, annoncent leur prochain départ de LREM dans une tribune diffusée ce mardi. Parmi ces élus figurent la Finistérienne Tiphaine Beaulieu, présidente de la confédération des Marcheurs de la République, et Emmanuel Drouin, élu municipal de Segré (Maine-et-Loire). LREM est tout sauf bienveillante et empathique ", poursuivent les "100 démocrates " anonymes. Publiée sur Franceinfo, cette tribune montre du doigt le parti du chef de l'Etat, qui "offense les principes fondamentaux de la démocratie avec un mode d'organisation "digne de l'Ancien Régime". Il sera élu après un vote indirect, par l'intermédiaire d'un ensemble d'élus, de ministres et de cadres du parti. Et il n'y a qu'un seul candidat au poste de délégué général: Christophe Castaner, l'actuel porte-parole du gouvernement. Critiqué par l'opposition, critiqué dans la rue et même critiqué en interne, le parti "est en état dépressif", alerte Laurent Saint-Martin, vice-président LREM de la commission des Finances, dans L'Opinion.

Ils déplorent aussi le culte de la personnalité autour d'Emmanuel Macron. "Le mépris et l'arrogance qu'ils ont essuyés, les menaces ou les tentatives d'intimidation ne sont pas des pratiques bienveillantes et laissent à penser que La République en Marche marche désormais sur la tête ".

"La République en marche est tout sauf bienveillante et empathique", martèlent-ils.

"Les marcheurs en colère ont bien tenté d'instaurer un dialogue, de proposer des pistes d'amélioration, d'inviter les acteurs à s'écouter jusqu'à solliciter un tiers pour ouvrir une médiation".

Recommande: