Belgique-Japon: le match menacé par un attentat

15 Novembre, 2017, 09:16 | Auteur: Lucien Wathelet
  • «Un risque d'attentat» lors de Belgique-Japon

La police a reçu des informations au sujet d'un attentat probable visant le match d'hier.

"Une heure avant le match, nous n'étions pas sûrs que cette rencontre allait se tenir", a précisé Stefan Van Loock, le responsable presse de l'Union Belge. La police flandrienne a alors demandé à L'OCAM (L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace) de se pencher sur cette information. A la fin du match, les spectateurs ont quitté le stade sans problème.

Le résultat, rassurant, de l'analyse de l'OCAM n'est arrivé que pendant le match. Nous avons utilisé des détecteurs de métaux et des maîtres-chiens pour la fouille des supporters.

Dans un communiqué, la police brugeoise a expliqué que son homologue de Bruxelles l'avait contactée à 17h30 (soit plus de trois heures avant le coup d'envoi) et l'avait alertée qu'elle soupçonnait "un risque d'attentat" lors du match de ce mardi soir. "Je ne sais pas si vous avez remarqué qu'il y avait beaucoup de 'empty seat', mais ce n'est pas seulement pare que les gens suivent leur GPS et ne regardent pas les panneaux, c'est aussi à cause d'un traitement d'attentat très sévère".

Finalement, tout s'est bien passé, et le jeu s'est déroulé dans le calme.

La rencontre amicale entre la Belgique et le Japon, finalement conclue sur la victoire des Diables Rouges (1-0), a failli être annulée.

Recommande: