Puigdemont évoque une alternative à l'indépendance en Catalogne

15 Novembre, 2017, 02:01 | Auteur: Christian Jacquard
  • Rajoy en Catalogne pour la première fois depuis la mise sous tutellePlus

"Je suis toujours pour un accord".

"Je suis disposé et j'ai toujours été disposé à accepter la réalité d'une autre relation avec l'Espagne", a-t-il déclaré dans un entretien au journal belge Le Soir, avant de préciser qu'il était prêt à envisager une autre solution que l'indépendance. "Moi qui ai été indépendantiste toute ma vie, j'ai travaillé pendant trente ans à obtenir un autre ancrage de la Catalogne dans l'Espagne!" 14 sur 135! Ils sont devenus 72.

Peu de temps après que Carles Puigdemont eut prononcé la déclaration d'indépendance votée au Parlement de Barcelone, le 27 octobre dernier, Madrid avait décidé de mettre fin au bras de fer en plaçant la Catalogne sous tutelle, en forçant la dissolution du gouvernement en place et en imposant la tenue de nouvelles élections régionales. Proclamation suivie quelques heures après par la mise sous tutelle de la région par le gouvernement central, qui a tout de suite ordonné la destitution de Puigdemont. Sa formation, le Parti populaire (PP), n'était arrivée qu'en cinquième position lors des dernières élections régionales en Catalogne en 2015. Carles Puigdemont envisage de s'y présenter, même s'il est visé par un mandat d'arrêt de la justice espagnole, notamment pour "rébellion".

Recommande: