Nouveau porte-parole et le sort de Castaner tranché — Remaniement

21 Novembre, 2017, 17:01 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Gouvernement: les enjeux du remaniementPlus

"Edouard Philippe a tressé ce samedi les louanges du porte-parole du gouvernement et tout nouveau délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, vantant sa " loyauté " et son " énergie", et estimant qu'il ferait un " excellent général " à la tête du parti. Il devrait quitter son poste de porte-parole du gouvernement, mais pourrait conserver celui de secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, n'ayant cessé de répéter qu'il estimait ce cumul possible.

Mais l'intéressé, lui, n'a pas caché son désir de rester au gouvernement.

Par ailleurs, Christophe Castaner a rappelé "que la question du salaire" est pour lui "importante".

Pour le secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux, interrogé sur RTL, "ce n'est pas incompatible de pouvoir mener de front le travail avec le Parlement". "Et faire de la politique, quand on est dans un gouvernement, ce n'est pas un gros mot non plus", a-t-il expliqué lundi sur France inter bien que plusieurs figures de la majorité doutent de la compatibilité de ces deux fonctions.

- Un autre portefeuille pour Castaner? Christophe Castaner a déjà confié qu'il aimerait conserver son poste de secrétaire d'Etat.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a semblé écarter cette hypothèse mardi en déclarant sur Radio Classique que la direction du parti serait pour lui "un temps plein".

Pour Julien Denormandie, "délégué général d'un mouvement, c'est une fonction qui n'est pas rémunérée".

Castaner, c'est quand même l'émetteur principal du gouvernement. "Vous devez avoir un autre métier à côté (.), il peut concilier les deux".

Il devait continuer dans l'après-midi ses consultations avec les chefs de partis, dont Jean-Luc Mélenchon (LFI), François Bayrou (MoDem) et Marine Le Pen (FN), sur le mode de scrutin des européennes de 2019.

Recommande: