Le petit arrangement financier entre François Fillon et Nicolas Sarkozy

23 Novembre, 2017, 09:08 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Primaire de la droite: comment Fillon a financé la campagne de Sarkozy

Patrick Stefanini (alors directeur de la campagne de François Fillon qui publie ce jeudi 23 novembre un récit de celle-ci intitulé "Déflagration") et Michel Gaudin (toujours directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy) affirment à Paris Match que c'est à cette occasion que le deal financier est acté. D'après l'hebdomadaire, quand François Fillon revient à son QG, il demande à Patrick Stefanini de "trouver une solution avec Les Républicains et Force républicaine", son microparti. L'ex-directeur de campagne de François Fillon lors de la présidentielle avait démissionné de son poste avant le premier tour, en désaccord avec le candidat empêtré dans ses affaires judiciaires. Et un mois plus tard, le 15 février, François Fillon peut remettre, au cours d'un déjeuner avec Nicolas Sarkozy, en plein Penelopegate qui a débuté le 25 janvier, un chèque de 200.000 euros. Un geste généreux, qui permettrait à François Fillon d'avoir la paix avec Nicolas Sarkozy et ses lieutenants, qui l'ont d'ailleurs soutenu sans conditions dès le soir de la défaite.

Sa campagne pour la primaire lui a coûté 1,3 million d'euros et son parti, LR, lui demande le remboursement de 300 000 euros.

L'opération est légale, la loi autorisant les micropartis à verser des subventions à d'autres partis. "J'en ris encore", confie Patrick Stefanini au magazine, insistant sur la "piètre image" renvoyée par l'ancien président, dont les comptes de la campagne présidentielle de 2012 avaient été rejetés par le Conseil constitutionnel.

Un dernier versement de 100 000 euros a été effectué auprès de l'association de financement de Nicolas Sarkozy par Vincent Chriqui, nouveau directeur de campagne de François Fillon, après le départ de Patrick Stefanini. Un accord financier surprenant, mais qui n'a rien d'illégal, précise Paris Match.

Recommande: