Quasi-stabilité des barils après l'Opep — Pétrole

01 Декабря, 2017, 16:33 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Les membres de l'Opep et dix partenaires Russie en tête ont décidé de prolonger leurs quotas de production de pétrole jusqu'à fin 2018

L'OPEP et ses partenaires continueront de brider la production de pétrole pour empêcher les cours de replonger.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI), pour livraison en janvier, valait 57,78 dollars, 38 cents de plus que la veille.

Le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 63,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 52 cents par rapport à la clôture de jeudi. "L'Arabie saoudite domine le cartel et fait tout pour faire monter les prix du brut avant l'introduction en Bourse d'Aramco", a réagi Matt Smith de ClipperData.

Les analystes soulignent que l'accord, valable jusqu'à fin 2018, comprend des clauses plutôt haussières pour les prix: ainsi, 'la Libye et le Nigeria, exemptés de quotas auparavant, ont accepté de plafonner leur production à leur plus haut niveau de 2017'.

Vingt-quatre pays ont décidé de continuer à réduire leur production d'environ 1,8 millions de barils par jour jusqu'au 31 décembre 2018, a annoncé Khalid al-Falih, ministre saoudien de l'Energie, de l'Industrie et des Ressources minérales.

Recommande: