Motion de défiance des salariés de SFR

04 Декабря, 2017, 12:48 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Altice Motion de défiance contre la direction de SFR

Pour autant, les syndicats sestiment "particulièrement dubitatifs quant à lusage de cette arme à un coup que constitue cet énième changement de gouvernance". "Le plan de départs volontaires ouvert dans le cadre de l'accord NewDeal a révélé (...) un véritable mal-être chez les salariés et causé une hémorragie de départs ". Le texte de la motion indique d'ailleurs que ce dernier "doit comprendre qu'on ne gère pas un groupe de dizaines de milliers de salariés comme une PME de 2 000 salariés!".

Dimanche soir, par un communiqué de presse, le comité central d'entreprise de SFR Group a fait savoir qu'il avait adopté une motion commune votant la défiance vis-à-vis de la direction, et notamment du nouveau président-directeur général de l'opérateur téléphonique, Alain Weill. Après avoir perdu la confiance des marchés et actionnaires en novembre, dur constat symbolisé par une perte de 60% de la valeur de son titre, Altice voit les salariés de sa filiale française salarmer alors que Patrick Drahi a repris les commandes et a multiplié les discours récemment afin de les rassurer.

"Les élus sont attentifs quant aux mesures que vous entendez prendre et la stratégie adoptée pour remettre à flot le paquebot SFR", écrivent les membres du CCE dans cette motion à Alain Weill.

Derrière Alain Weill, c'est aussi Patrick Drahi lui-même qui est visé. Il dit vouloir ouvrir avec les managers "un dialogue sans filtre, sans tabou".

Recommande: