L'augmentation du SMIC peu efficace selon des experts — Pauvreté

05 Декабря, 2017, 21:17 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • AFP                       Smic Ces experts qui conseillent à Macron de supprimer la revalorisation automatique du salaire minimum

PARIS, 5 décembre (Reuters) - Le gouvernement envisage de réformer le mode de revalorisation du smic sans pour autant renoncer à son automaticité ou faire nécessairement totalement siennes les propositions d'un groupe d'experts qui suscitent l'inquiétude des syndicats. Ce seuil de rémunération, revalorisé chaque année à la hausse depuis plus de quarante ans, est pourtant moins important que celui des autres locomotives économiques européennes, hors Royaume-Uni.En hausse permanenteLors de la dernière revalorisation, début 2017, le Smic avait augmenté de 0,93 %, atteignant 1 480,27 euros brut mensuels, soit 9,76 euros de l'heure, et 1 151,50 € nets.

S'appuyant sur une croissance "nettement inférieure à celle de la zone euro", une baisse du chômage plus faible et un déficit de compétitivité du secteur productif, les experts "recommandent" ainsi de "s'abstenir de tout 'coup de pouce' au 1er janvier 2018", afin de "ne pas fragiliser les améliorations en cours".

"Le smic est un outil peu efficace pour lutter contre la pauvreté", écrivent-ils.

Geler le SMIC: c'est la proposition-choc de ce rapport d'économistes destiné à la ministre du Travail.

Chaque année, le smic est augmenté, automatiquement, en tenant compte de deux données: la progression, sur douze mois, de l'indice des prix (hors tabac) pour les 20 % de ménages les plus modestes et la moitié de l'évolution annuelle du pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier et employé.

Supprimer toute règle d'indexation obligatoire "présente l'avantage de pouvoir maîtriser les hausses du salaire minimum dans les phases basses du cycle économique afin de préserver les emplois et d'allouer éventuellement plus de ressources aux mécanismes de lutte contre la pauvreté", disent-ils.

La France est dans une situation "sans équivalent" si on la compare à d'autres économies développées: elle est la seule, avec la Belgique, le Luxembourg et la Slovénie, à appliquer une règle d'indexation automatique, parmi les 27 pays membres de l'OCDE (sur 35) qui ont un salaire minimum, relèvent-ils. "Elles renforceraient également le rôle de la négociation collective".

Bruno Le Maire et Muriel Pénicaud reçoivent mercredi les partenaires sociaux à Bercy pour en parler. Consulté chaque année depuis 2008 avant chaque revalorisation, le groupe d'experts a toujours déconseillé aux gouvernements d'accorder un " coup de pouce ".

Le syndicat Force ouvrière s'est opposé mardi à toute idée de désindexation du smic qualifiée de "faute économique et sociale lourde de sens".

La CGT dénonce pour sa part un "rapport explosif pour dynamiter le smic" et assure qu'elle "ne laissera pas faire".

De son côté, la CFDT juge inenvisageable de "supprimer l'ensemble des variables de revalorisation automatique" du smic mais estime aussi que la question du salaire minimum "cache les véritables problèmes des salariés".

Recommande: