Trop de protéines animales, dénonce Greenpeace — Cantines scolaires

05 Décembre, 2017, 18:25 | Auteur: Djeferson Maurice
  • La cantine de l'école maternelle Charles Perrault à Saint Michel près d'Angoulême le 4 septembre 2009

"Ils interviennent partout: dans les politiques publiques où ils noyautent les instances de décision, auprès des maires, et jusque dans les écoles, où ils entrent dans les classes et les cantines pour persuader les enfants des vertus miraculeuses de la viande", a fait savoir Greenpeace dans son rapport. Selon une étude de Greenpeace publiée dans Le Parisien ce lundi, les quantités de protéines animales recommandées par le Groupe d'études des marchés de restauration collective et nutrition (GEM-RCN) conduisent à des "apports en protéines démesurés en comparaison des recommandations édictées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses)". "Or les excès de protéines contribuent au surpoids et à l'obésité de l'enfant", pointe Greenpeace. Et de rappeler qu'à lui seul, l'élevage industriel est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Conclusion: les enfants devraient consommer de la...

Or, cette surconsommation de produits animaux n'est pas bonne pour la santé des enfants.

Il y a une quinzaine de jours à peine la fondation Terra Nova délivrait un message très similaire appelant les Français à diviser par deux leur consommation de viande. Mais aussi d'interdire les lobbies dans les écoles, d'augmenter la part du bio dans toute la restauration scolaire et d'introduire deux repas végétariens par semaine à l'horizon 2020.

Recommande: