Accusé de blanchiment, le milliardaire russe Kerimov évite la détention — France

07 Декабря, 2017, 16:35 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Kerimov échappe à la détention mais doit verser 40 millions de caution
NEWSTEAM  AFP  Archives
 Sergei Rasulov JR

Après 48 heures de garde à vue, l'oligarque russe avait été mis en examen pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

L'homme d'affaires, représentant du Daguestan à la chambre haute du Parlement russe et fidèle de Vladimir Poutine, avait été entendu à huis clos mardi par la chambre du conseil de la cour d'appel. Le sénateur milliardaire, dont l'arrestation à l'aéroport de Nice avait provoqué fin novembre la colère de Moscou, est l'une des plus grosses fortunes de Russie.

Le parquet avait requis son placement en détention provisoire, une mesure à laquelle Souleimane Kerimov a de nouveau échappé moyennant le versement d'une caution de 40 millions d'euros "à titre de mesure de sûreté", précise-t-on de source judiciaire.

Il lui est notamment interdit de quitter le département et d'entrer en contact avec d'autres individus liés à son dossier.

Le milliardaire est soupçonné d'avoir acquis à grand renfort d'argent liquide, parfois sorti de Suisse ou de Monaco, cinq villas de grand luxe au Cap d'Antibes, prestigieuse presqu'île de la Riviera française.

Les montants des transactions, dépassant parfois les 100 millions d'euros, auraient été sous-déclarés et les biens acquis sous un prête-nom. Suleiman Kerimov risque donc toujours de se retrouvé incarcéré. Le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre, a évoqué lundi "un enjeu d'argent clandestin tournant autour de 500 à 750 millions d'euros". Les juges ont aussi confirmé le contrôle judiciaire du régisseur français de Souleïman Kerimov, Cédric Faugeroux, fixant sa caution à 800.000 euros.

Recommande: