Des jets d'eau anti-sdf installés à l'entrée d'un parking

07 Декабря, 2017, 09:27 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • La fondation Abbé-Pierre en campagne contre le mobilier urbain anti-SDF

Une goutte de plus dans l'océan des dispositifs anti-SDF qui se multiplient dans les grandes villes françaises: rebords inclinés, picots, rebords jonchés de pierres, bancs avec accoudoirs ne sont pas installés pour le confort visuel de l'urbain moderne mais bien contre ceux qui n'ont pas d'endroit ou se (re) poser.

"Au lieu d'empêcher les SDF de dormir ici, offrons-leur un logement ailleurs", est-il inscrit sur les affiches.

Des militants se rassemblent et collent des affiches pour interpeller les riverains.

Outre l'opération d'affichage, la Fondation appelle chaque personne à dénoncer sur les réseaux sociaux de tels dispositifs via le hashtag #SoyonsHumains. A Paris, dans le 1er arrondissement, une de ces installations fait notamment polémique.

Concrètement, un détecteur de présence envoie un jet d'eau froide dès lors qu'il détecte la présence d'une personne non munie d'un badge d'accès. Le but: empêcher les SDF d'uriner devant l'entrée du parking. Ironie du sort, cette douche est implantée en face de l'immeuble où ont été constitués les premiers groupes Emmaüs. "Ces jets, c'est ce que nous avons trouvé de plus efficace", explique au Parisien un responsable de la société qui gère l'immeuble.

"Dans notre système, on traite la santé, le logement, l'emploi". "Alors que si on prend une personne dans son intégralité on peut faire un accompagnement global", ajoute la directrice de la fondation Abbé Pierre, jugeant " inacceptable que dans la cinquième puissance mondiale, il y ait encore des sans-abris et qu'on peine à mettre en place les solutions qui existent ". Des dispositifs anti-SDF dénoncés par la Fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité, dans une campagne lancée mercredi 6 décembre.

Recommande: