Le constructeur automobile chinois BYD va s'installer au Maroc

10 Décembre, 2017, 15:56 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Une voiture électrique du constructeur chinois BYD en charge à Pékin le 11 septembre 2017- GREG BAKER

Le Roi Mohammed VIa reçu, samedi au Palais Royal de Casablanca, le président du groupe Chinois " BYD Auto Industry", M. Wang Chuanfu, l'un des leaders mondiaux du transport électrique.

Il est prévu, en plus de cette usine, trois autres unités de production, de batteries électriques, de bus et de camions électriques ainsi que de trains électriques, le tout dans la cité industrielle Mohammed VI Tanger Tech, bâtie par une autre groupe chinois, Haile.

Ce partenariat a été rendu possible grâce à plusieurs facteurs, notamment la visite Royale en Chine, au cours de laquelle plusieurs accords de coopération ont été signés, permettant aujourd'hui à des investisseurs chinois, d'envisager sereinement leur implantation au Maroc, a-t-il dit.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence du président de la Chambre des Conseillers, de Conseillers de SM le Roi, de membres du gouvernement, d'opérateurs économiques nationaux et étrangers, et de plusieurs autres personnalités.

Le lancement de ce projet d'envergure avec " BYD Auto Industry " conforte l'engagement du Maroc en matière de développement durable qui constitue désormais un pilier indissociable du modèle économique marocain et participe à réaliser les engagements internationaux pris par le Royaume en termes de décarbonisation des transports. BYD réalise un chiffre d'affaires de 17 milliards de dollars et représente 13 pc des véhicules électriques vendus dans le Monde.

A cette occasion, le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a prononcé une allocution devant SM le Roi dans laquelle il a présenté les grandes lignes de ce projet qui "contribuera à l'édification de la Vision éclairée de SM le Roi, pour le développement des relations sino-africaines: celle d'un Maroc, prolongeant la Route de la Soie, vers l'ensemble du continent africain ". Le Royaume, qui veut se positionner comme une destination incontournable dans le secteur de l'automobile en Afrique, semble ainsi devenir une plateforme compétitive notamment avec l'arrivée massive de capitaux chinois, notamment au mois de juillet dernier, dans le secteur industriel, pour la concrétisation de 4 projets d'investissement majeurs.

Le choix du Maroc est à attribuer également à la stabilité politique et économique du Royaume et à sa politique d'ouverture, a poursuivi le ministre. Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des Finances, Moulay Hafid Elalamy, et Wang Chuanfu.

Recommande: