Gemalto s'envole en bourse après une offre d'achat d'Atos pour 4,3Mds€

12 Décembre, 2017, 15:24 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • UPDATE2 Atos propose de racheter Gemalto pour 4,3 milliards deuros à lissue dune transaction amicale | Crédits

Le titre du spécialiste français des cartes à puces Gemalto bondissait de plus de 32% mardi peu après l'ouverture de la Bourse de Paris, s'approchant du prix proposé par le groupe informatique Atos dans le cadre de son offre d'achat. "Nous proposons d'acquérir l'intégralité de Gemalto de façon amicale pour 46 € par action", a annoncé Thierry Breton, le PDG d'Atos".

Si Gemalto l'accepte, la fusion des deux géants créerait un leader mondial des technologies digitales, de la cybersécurité et des services numériques. "Compte tenu des risques accrus pouvant désormais affecter le titre Gemalto, et dans un souci de bonne information du marché, le conseil d'administration d'Atos a décidé de rendre publique sa proposition tout en maintenant son objectif d'engager des discussions amicales et de parvenir à une transaction recommandée par le conseil d'administration de Gemalto", dit le groupe présidé par Thierry Breton.

La nouvelle entité serait "de loin le premier acteur européen" sur les marchés du paiement ou de la cybersécurité, et permettrait des synergies sur ces métiers, a précisé le patron d'Atos au cours d'une conférence téléphonique.

Si le rapprochement se concrétise, ce nouvel acteur pourra aussi servir tous les publics, aussi bien privés que publics, a-t-il insisté. Atos a vu l'an dernier son bénéfice net progresser de 39,6% à 567 millions d'euros, et son chiffre d'affaires de 9,7% à 11,717 milliards.

Gemalto a en revanche déçu les investisseurs avec une série d'avertissements sur ses résultats cette année.

Ses ventes de cartes de téléphonie SIM sont aussi en baisse alors que ce marché ne croît plus en volume et décroît en valeur. Et d'importants stocks de cartes à puce aux Etats-Unis qui devaient effectuer une transition entre les cartes à bande magnétique à celles à puce.L'action Gemalto a chuté de 38 % depuis le début de l'année. Gemalto a dégagé un chiffre d'affaires de 3,13 milliards d'euros en 2016 pour un bénéfice net de 266,9 millions d'euros.

Recommande: