Renault entre au capital du groupe de presse Challenges

15 Décembre, 2017, 15:11 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Renault devient actionnaire du magazine Challenges

Daprès les informations de Stratégies, Claude Perdriel fondateur du groupe de presse éponyme devrait annoncer dans laprès-midi lentrée dun actionnaire minoritaire au capital de Challenges. "Avec le Groupe Renault, nous innoverons davantage encore pour offrir des services et des contenus de très haute qualité à l'ensemble des lecteurs." . "Détenteur de 60% des parts, je reste garant de celle-ci" écrit le nonagénaire dans un édito à paraitre le 14 décembre. Claude Perdriel et Carlos Ghosn partagent une conviction forte.

"Notre objectif est mondial (.), avec un test grandeur nature dans le groupe Challenges", a expliqué Carlos Ghosn, qui n'exclut pas d'autres acquisitions ou partenariats dans la presse à l'avenir. Ce partenariat n'est pas sans rappeler certains opérateurs de télécoms qui ont racheté comme SFR des journaux et incluent dans leurs forfaits l'accès à des titres de presse en version numérique. Claude Perdriel, 91 ans, cherchait depuis quelques temps déjà un partenaire afin de redresser la barre de son groupe de presse, Sophia, qui comprend également Sciences & Avenir et Historia.

Quand les conducteurs s'occuperont moins du volant, que les écrans seront partout, "le contenu déterminera le choix de la voiture", a assuré Carlos Ghosn.

C'est un première pour le constructeur automobile: les groupes Challenges et Renault ont annoncé dans un communiqué que ce dernier allait prendre une participation de 40% au sein du groupe de presse.

Vincent Beaufils, le directeur de la rédaction de Challenges, se veut rassurant et a d'ailleurs déclaré: "Nous nous sommes interrogés sur la concomitance de l'alliance et de ce dossier".

Recommande: