Avec Ripple, Tinder veut ringardiser LinkedIn

09 Janvier, 2018, 22:08 | Auteur: Christian Jacquard
  • Les créateurs de Tinder lancent une spin-off pour concurrencer Linkedin

Bien que Ryan Ogle affirme qu'il ne s'agit pas d'un Tinder remasterisé, l'utilisation de Ripple rappelle fortement celle de l'application de rencontre.

Dans notre monde, rencontres en ligne rime désormais avec Tinder, mais réseau social professionnel rime toujours avec le bon vieux LinkedIn, racheté récemment par Microsoft. Aujourd'hui, à l'occasion du CES, Tinder a annoncé un spin-off de son application phare qui entend précisément voler la vedette au site pour les pros qui nous livre depuis quelques mois de rares moments de poésie.

Ripple permet aussi d'ajouter un professionnel rencontré lors d'une soirée ou d'un quelconque événement.

En revanche, par rapport à l'application de rencontre, Ripple tente de minimiser l'importance des photos, en affichant davantage d'informations textuelles sur le profil des utilisateurs qui peuvent être consultées sans avoir à quitter leur profil, comme leur parcours professionnel, leurs compétences, leur cursus universitaire ou encore les événements auxquels l'utilisateur s'est rendu.

Ryan Ogle, ancien directeur technique de Tinder, est le dirigeant de Ripple (à ne pas confondre avec le Ripple, une cryto-monnaie en cour ces jours ci). La gamification de l'app fait le reste. Au final, Match Group, qui est le propriétaire de Tinder, a conclu un accord avec l'application de rencontre pour faire de Ripple une entreprise distincte et la financer. Le fonctionnalité de swipe est bien entendu présente sur Ripple. On imagine que le consentement de la personne est nécessaire, mais on a tout de même hâte d'essayer pour voir à quel point la fonctionnalité est capable de transformer le moindre Starbuck's en dystopie dans laquelle vous pointez votre smartphone vers quelqu'un pour faire apparaître sa fiche sur votre écran.

Aux États-Unis, l'application est déjà disponible sur iOS et Android.

Recommande: