Gilbert Rozon refuse de payer les femmes présumément abusées

09 Janvier, 2018, 19:38 | Auteur: Gerard Affre

Dans la foulée des allégations à son endroit, Gilbert Rozon avait quitté l'ensemble de ses fonctions au sein de Juste pour rire, soit de président du Groupe Juste pour rire, de commissaire aux célébrations du 375 de Montréal et de vice-président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Cette démarche met ainsi un terme à tout possible règlement à l'amiable entre le producteur et ses accusatrices.

C'est la première fois qu'il répond aux allégations portées contre lui, bien que par la voix de ses avocats.

Gilbert Rozon contestera la demande d'action collective réclamée ontre lui.

À la fin du mois de novembre, un regroupement de femmes, qui affirment avoir été agressées par l'ancien patron de Juste pour Rire, a intenté un recours collectif contre le bourreau.

Gilbert Rozon aurait agressé une vingtaine de femmes entre 1982 et 2016, rapporte le Journal de Montréal.

" Il est manifeste, selon nous, que les victimes connues actuellement ne représentent que la pointe de l'iceberg".

"L'association réclame une " compensation juste " aux victimes et des " dommages punitifs réellement exemplaires " contre Gilbert Rozon pour souligner " l'intensité avec laquelle notre société dénonce un tel comportement ".

Depuis les événements allégués, la comédienne dit n'avoir plus jamais été capable de faire confiance aux hommes ou d'avoir une vraie relation amoureuse. Dans la requête, l'homme d'affaires est qualifié de "prédateur sexuel" qui aurait "profité du silence, de la crainte, de la honte et de l'impossibilité d'agir de ses victimes pour continuer sa prédation". Le montant a pour but d'envoyer un message clair à la population, selon ce qu'affirment les avocats responsables du dossier.

Le document déposé au tribunal par l'un des plus importants bureaux d'avocats indépendant du Québec stipule que Gilbert Rozon contestera la demande pour autorisation d'exercer un recours collectif.

Recommande: