Santé : le travail de nuit cancérigène ?

09 Janvier, 2018, 19:03 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Femme-travail de nuit-cancer

Une méta-analyse chinoise révèle que les femmes exerçant leur activité professionnelle la nuit seraient plus à risque de développer un cancer. L'étude, basée sur 61 études internationales incluant au total 3.909.152 femmes vivant en Europe, aux Etats-Unis, en Australie et en Asie, établit un lien significatif entre le travail de nuit à long terme et 11 types de cancer chez la femme, y compris le cancer du sein. Les chercheurs ont d'ailleurs effectué une autre analyse portant sur les effets du travail de nuit sur les risques de six cancers.

Lors de ces multiples enquêtes, les chercheurs ont voulu déterminer si un travail de nuit pratiqué pendant de longues années pouvait accroître le risque de onze types de cancer chez les femmes. Selon eux, cela pourrait indiquer que ces femmes avaient des niveaux d'hormones sexuelles plus élevés, ce qui accroît le risque de cancer mammaire.

Dans le cas du cancer du sein, les chercheurs précisent que l'accroissement du risque n'a été constaté que chez des femmes travaillant en Amérique du Nord et en Europe.

Les infirmières, qui travaillaient en quart de nuit présentaient un risque accru de cancer du sein (58%), gastro-intestinal (35%) et pulmonaire (28%) comparativement à celles qui ne travaillaient pas la nuit.

Elle pourrait aussi provenir des contraintes du travail d'infirmière, qui exposent ces dernières à un stress plus intense. A chaque tranche de cinq ans de travail de nuit supplémentaire, l'étude montre que le risque de cancer du sein augmente de 3,3%. "Les résultats de cette étude suggère la nécessité de programmes de protection de la santé des femmes travaillant de nuit, avec des examens médicaux réguliers", estiment les chercheurs.

Recommande: