Willy Sagnol règle ses comptes et ça pique — Girondins de Bordeaux

09 Janvier, 2018, 18:07 | Auteur: Lucien Wathelet
  • Willy Sagnol fracasse Bordeaux

Invité sur le plateau du Vestiaire, l'ancien coach bordelais Willy Sagnol en a profité pour parler de la crise chez les Girondins, en dénonçant les lacunes du centre d'entrainement du Haillan notamment. " Le Haillan, il n'y a pas pire pour un joueur de foot. Tu n'as pas d'aide, tu es vraiment tout seul. "Jocelyn, il est tout seul", a terminé Sagnol.

"Aujourd'hui, la seule personne qui a défendu Jocelyn sur les derniers mois, c'est le président". Je crois qu'il y a un directeur sportif à Bordeaux, et aujourd'hui, Jocelyn il a besoin d'un appui technique.

Et les installations du club, dans tout ça?

Un manque de soutien que Willy Sagnol a lui aussi ressenti lorsqu'il était sur le banc de la formation aquitaine, et pas seulement au-dessus de lui. "Ce n'est pas que l'entraîneur et les joueurs qui font que le club va être bon et va gagner des titres". Moi, il y a un mot que j'entendais souvent, c'est '35 heures'.

À un moment donné quand tu as besoin d'un rapport de match, d'un truc important, et qu'on te dit: "Non, la personne n'est pas là, 35 heures", tu te dis, mais on est où? Il faut des changements pour remettre un projet qui tienne la route sur les années prochaines. Bordeaux, c'est une ville où il pleut beaucoup. A chaque fois qu'il pleut, les terrains sont gras. La seule salle où les joueurs peuvent éventuellement boire un café, ou discuter d'autre chose, elle fait 6m², et il y a 30 joueurs.

Un paramètre qui, pour lui, a son importance dans la difficulté de Jocelyn Gourvennec à redresser la barre. Le Haillan ne permet pas ça. "Les joueurs ne peuvent pas rester au Haillan", a rajouté le Français.

Recommande: