Areva-Accord proche pour une usine de retraitement en Chine-Elysée

10 Janvier, 2018, 09:59 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Usine de retraitement d'Areva en Chine:

En visite dans l'Empire du Milieu depuis lundi 8 janvier pour une durée de 54 heures - eh oui - le président français Emmanuel Macron concrétise ses intentions commerciales.

La société française New AREVA et la China National Nuclear Corporation (CNNC) ont signé, mardi à Pékin, un protocole d'accord sur une usine de traitement et recyclage des combustibles usés en Chine, a indiqué New AREVA dans un communiqué.

"Nous avons (maintenant) l'assurance du contrat avec une échéance: sa signature au printemps", avait assuré plus tôt mardi Bruno Le Maire, présent dans la délégation. "Cela représente un montant de 10 milliards d'euros immédiats, cela sauvera la filière", s'est félicité le ministre.

Selon le calendrier initial, le chantier pourrait débuter vers 2020 pour une mise en service vers 2030. Il représenterait ainsi le premier EPR opérationnel dans le monde, avant ceux en chantier à Flamanville (France) et en Finlande, qui ont subi de nombreux retards et surcoûts.

Recommande: