Le mystérieux intermédiaire sarkozyste Alexandre Djouhri libéré sous caution

10 Janvier, 2018, 21:30 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Soupçons de financement libyen: le sulfureux Alexandre Djouhri interpellé

L'homme d'affaires Alexandre Djouhri a été remis en liberté sous caution mercredi à Londres trois jours après son arrestation dans le cadre d'un mandat d'arrêt international délivré par des juges français enquêtant sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Alexandre Djouhri, qui avait été interpellé à l'aéroport d'Heathrow dimanche, a dû s'acquitter d'une caution d'un million de livres sterling, rendre son passeport et a obligation de se présenter devant la police chaque jour.

A l'issue d'une audience lundi devant un tribunal londonien, il a été placé en garde à vue et comparaîtra à nouveau mercredi afin de fixer une date d'audience d'extradition vers la France où il risque une mise en examen dans l'enquête sur cette affaire libyenne qui menace l'ancien président français. Mais pourquoi cet homme d'affaires, intermédiaire financier, familier des réseaux de la droite française, proche successivement de Dominique de Villepin puis de Nicolas Sarkozy, est-il présenté comme un homme si sulfureux?

Ces derniers s'intéresseraient en particulier à la revente au prix fort (environ cinq fois son prix) d'une villa lui appartenant à Mougins, dans les Alpes-Maritimes, au fonds libyen dirigé par Béchir Saleh, un proche du colonel Kadhafi.

Alexandre Djouhri, ou "Monsieur Alexandre " comme il aime se faire appeler, est un personnage singulier: un redoutable séducteur au bagou sans pareil. Convoqué pour être entendu, il ne s'est pas rendu aux convocations de la justice.

Recommande: