Leclerc reconnaît avoir vendu des produits Lactalis malgré le rappel

10 Janvier, 2018, 12:07 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Lait contaminé: une dizaine de plaintes déposées contre Lactalis dans les prochains jours

Michel-Édouard Leclerc, sur son blog, ne tergiverse pas.

Contredisant des informations du Canard Enchaîné paru mercredi 3 janvier, selon lesquelles l'usine aurait stoppé sa production de laits infantiles mais continuerait à fabriquer notamment des céréales, une porte-parole de Lactalis avait indiqué à l'AFP: "Tout ce qui est fabriqué dans l'usine de Craon est arrêté depuis le 8 décembre". Cet audit a été effectué à la suite d'une non-conformité identifiée dans le magasin E.Leclerc de Seclin, dans le nord de la France. À titre personnel, je pensais que tout était nickel. Ces articles ont été achetés par 782 clients, précise le PDG du groupe, qui a mis en place un "comité de crise" pour contacter ces derniers.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a lancé "des investigations" chez le distributeur pour comprendre comment ces produits ont pu être mis en vente.

"Aterré", Michel-Édouard Leclerc met la pression sur les quelques magasins fautifs et le service qualité de l'enseigne. Le premier groupe français de grande distribution, E.Leclerc, a reconnu, hier, avoir vendu des reliquats de produits Lactalis concernés par le rappel, du 21 décembre, dans certains de ses magasins. Cela requiert un travail méticuleux de repérage en magasin.

"Je ne peux que constater et confirmer l'existence de défaillances dans les opérations de retrait effectuées par certains magasins de notre enseigne", a écrit sur son blog mardi soir le patron de l'enseigne, qui reconnaît un "bug inadmissible".

Lactalis entraîne Leclerc dans sa tourmente. "Si c'est le cas, je le dirai (.) Je sais assumer", assure-t-il. "Le nombre est assez faible " et "je ne pense pas qu'il devrait beaucoup évoluer ", a estimé lundi Simon Le Hello, le codirecteur du Centre national de référence salmonelle de l'Institut Pasteur, qui enquête sur cette bactérie.

Au 20 décembre, Santé publique France avait recensé 35 nourrissons atteints de salmonellose en France depuis mi-août, dont 31 ayant consommé un lait infantile de l'usine de Craon.

Recommande: