Rennes : l'étudiante radicalisée voulait frapper des lieux festifs

10 Janvier, 2018, 16:21 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Une étudiante radicalisée projetait de commettre un attentat à Rennes

Selon nos informations, une étudiante de 19 ans, inscrite à la Sorbonne à Paris, projetait de commettre un attentat dans des lieux festifs à Rennes (Ille-et-Vilaine). Son arrestation, à Paris, avait été révélée le 28 décembre dernier par le journal Le Figaro.

Interrogée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), la jeune femme aurait expliqué aux enquêteurs avoir choisi Rennes parce que la présence policière y était moins forte, ajoute le site internet de l'hebdomadaire.

Un attentat a-t-il été évité de justesse à Rennes?

Née à Toulouse et domiciliée à Épinay-sous-Sénart (Essonne), la jeune femme n'avait jamais attiré jusqu'à présent l'attention des services antiterroristes. C'est lorsqu'elle a tenté de se procurer une kalachnikov via l'application de messagerie Telegram qu'elle a été repérée, raconte Le Point. Placée en garde à vue dans les locaux de la DGSI, elle a affirmé être "une islamiste convaincue, fière des attentats commis en France", revendiqués par l'organisation État islamique, selon Le Point. Au cours de ses auditions, elle aurait assumé avoir pratiqué la "taqya", c'est à dire dissimuler ses convictions derrière des comportements "classiques". Effectivement, cette jeune fille vivait en couple et sans signe extérieur de radicalisation, confie une source proche de l'affaire. Elle sortait et avait une vie sociale normale. Lors de la perquisition de son domicile, les enquêteurs ont notamment découvert son testament.

L'étudiante a été mise en examen et placée en détention provisoire.

Recommande: