Un camp militaire vandalisé à Bouaké — Côte d'Ivoire

10 Janvier, 2018, 14:20 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Côte d'Ivoire : nouveaux échanges de tirs dans des bases militaires à Bouaké

Des tirs nourris ont été entendus ce mardi 9 janvier 2018 en début de soirée dans la ville de Bouaké. Selon des témoins, dont un député, qui se sont confiés à l'agence de presse Reuters, des tirs d'artillerie ont été échangés entre deux bases militaires de la ville. "Il y a aussi des détonations d'armes lourdes", a-t-il ajouté. Et ce d'autant que dans la nuit de dimanche à lundi, des tirs avaient également été entendus.

Depuis quatre jours la tension ne cesse de monter entre militaires des différents corps d'armées de la ville et les membres du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO).

Le camp d'une unité d'élite de la police et de la gendarmerie à Bouaké (nord), épicentre des mutineries de soldats ivoiriens en 2017, a été attaqué et vandalisé par des soldats ivoiriens, a constaté mercredi un journaliste de l'AFP.

Ces affrontements survenaient au lendemain du discours de Nouvel an du chef de l'Etat Alassane Ouattara, dans lequel il avait appelé à une armée "véritablement républicaine".

Recommande: