Obsolescence programmée : la France ouvre une enquête contre Apple

11 Janvier, 2018, 18:10 | Auteur: Christian Jacquard
  • Une association française a déposé une plainte contre Apple pour l'

De son côté, la marque à la pomme assure que ce "bridage" n'a pas pour vocation à inciter ses clients à changer plus souvent de modèle, mais d'éviter d'endommager des appareils dont la batterie serait en fin de vie.

Dans un communiqué, Laetitia Vasseur, co-fondatrice et déléguée générale de l'association HOP, a déclaré: "Tout est orchestré pour forcer les consommateurs à renouveler leur smartphone".

Accusé d'avoir sciemment ralenti ses iPhone, Apple est actuellement visé par une enquête de la justice française. En effet, elle est la conséquence de la plainte déposée en décembre 2017 par l'association Halte à l'obsolescence programmée (Hop).

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée" après que le groupe californien a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone, a appris Reuters lundi de source judiciaire.

Naturellement, l'association s'est félicitée le 8 janvier " de la décision courageuse du procureur de la République". "Il s'agit de la première procédure pénale au monde contre la société, sur le fondement de l'obsolescence programmée", ajoute-t-il. Lui aussi s'était retrouvé dans le collimateur de l'association qui avait déposé la première plainte pour "obsolescence programmée".

En France, c'est la seconde enquête du genre après celle ouverte à Nanterre le 24 novembre dernier contre le fabricant japonais d'imprimantes Epson pour les mêmes soupçons.

Entreprise Une action pour "tromperie" sur les iPhone est lancée en France.

La loi de 2015 sur la transition énergétique prévoit pour les contrevenants une peine maximale de deux ans de prison, 300 000 euros d'amende et 5 % du chiffre d'affaire annuel.

"Les batteries au lithium-ion deviennent progressivement moins capables de répondre à une demande intensive dans certaines conditions comme le froid, quand la charge est faible ou quand les batteries vieillissent avec le temps". Joint par l'AFP, Apple France n'avait pas commenté dans l'immédiat. "Nous appelons tous les clients d'Apple qui se sentent lésés par le ralentissement de leur téléphone après sa mise à jour à se rendre sur le site de l'association en vue de se joindre à une éventuelle plainte pénale collective", a déclaré à l'AFP l'avocat de l'association.

L'affaire de la batterie d'iPhone prend une nouvelle tournure.

Recommande: