Sous-marin argentin: Le submersible a implosé "quarante millisecondes"

11 Janvier, 2018, 18:07 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Disparition du sous-marin San Juan

Deux mois après la disparition dans l'océan Atlantique du sous-marin argentin ARA San Juan, avec 44 personnes à son bord, les circonstances du drame sont enfin établies.

Le Bureau américain du renseignement naval vient de publier un rapport affirmant que le sous-marin argentin San Juan, porté disparu en novembre 2017, avait implosé.

L'incident qui est survenu par 400 mètres de fond et dont l'origine demeure inexpliquée a produit une énergie équivalente à celle de l'explosion de 6 tonnes de TNT.

L'ONI explique que la pression à cette profondeur a entraîné la pulvérisation de la coque du sous-marin en moins de "40 millisecondes" soit 0.001 seconde. "Il a ensuite sombré verticalement à une vitesse de 10 à 13 nœuds". "Même si l'équipage savait peut-être qu'une implosion allait avoir lieu, il ne pouvait pas savoir qu'elle était en train d'avoir lieu", affirme l'expert responsable du rapport. Pour les 44 marins présents à bord du sous-marin, impossible donc de se rendre compte de quoi que ce soit: "ils n'ont pas souffert, ils ne sont pas morts noyés".

Bien que la cause de l'implosion reste inexpliquée, le rapport de l'ONI pourrait raviver la colère des familles de l'équipage et relancer la polémique survenue après la catastrophe sur l'entretien de la marine argentine dont l'état, parfois proche de la vétusté, serait dû à la réduction du budget militaire, voire, disent certains, à la corruption qui gangrène le pays. Quelques jours après la disparition du sous-marin, elles avaient critiqué ouvertement la gestion de la crise par le gouvernement argentin.

Recommande: