Allemagne: accord entre Merkel et sociaux-démocrates

12 Janvier, 2018, 15:25 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Allemagne : négociations de la dernière chance pour Merkel

Cette source a répondu par l'affirmative, à la question de savoir si un compromis avait été obtenu.

Alors que les élections législatives allemandes sont passées depuis maintenant plus de 100 jours, le visage de l'ultime gouvernement Merkel semble enfin se préciser: selon les agences de presse, la CDU/CSU, parti politique de centre droit d'Angela Merkel dont la majorité au Bundestag n'est que relative, a trouvé un accord de gouvernement 'de principe' avec le SPD, le mouvement social-démocrate dirigé par Martin Schultz. Ensuite des négociations détaillées sur un programme de coalition débuteront.

Pour ce qui relève de la fiscalité allemande, les conservateurs de la chancelière Angela Merkel et les sociaux-démocrates du SPD sont d'accord pour ne pas augmenter les impôts s'ils parviennent à former un nouveau gouvernement de coalition en Allemagne.

"Nous voulons, en étroite collaboration avec la France, renforcer durablement et réformer la zone euro" afin qu'elle puisse "mieux résister aux crises", indique le document accepté par les deux camps au terme de plus de 24 heures de négociations à Berlin.

Le document n'entre toutefois pas dans le détail des propositions faites par le chef de l'Etat français Emmanuel Macron, en vue notamment de la création d'un budget de la zone euro, d'un ministre des Finances pour les pays de l'Union monétaire, voire d'un parlement propre à la zone euro.

Le document se prononce néanmoins d'ores et déjà pour la création d'une Fonds monétaire européen, issu du Fonds de secours déjà existant pour les pays confrontés à des crises de la dette (MES). Cette limite correspond aux souhaits des démocrates-chrétiens d'Angela Merkel, même si le document de travail autorise une flexibilité vers le haut.

Ils sont également convenus de limiter à 1 000 par mois le nombre de personnes qui seront autorisées, dans le cadre du regroupement familial, à rejoindre un de leurs proches réfugié en Allemagne. Il s'agit là aussi d'une mesure plus proche des positions des conservateurs que des sociaux-démocrates.

Recommande: