Elle meurt d'une violente infection après avoir consommé des huîtres — Etats-Unis

12 Janvier, 2018, 17:54 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Des huîtres ouvertes

Selon des informations relayées par la chaîne américaine KTLA5, Jeannette LeBlanc âgée de 55 ans a trouvé la mort à la suite de consommation d'huîtres. Le mollusque marin renfermait en effet une bactérie "mangeuse de chair ", appelée le vibrion. Elle profite d'une visite sur le marché de Westwego, sur les rives du Mississippi, pour acheter plusieurs douzaines d'huîtres. Toutes ont été consommées au repas suivant par elle, son mari et des amis.

Après ce fameux diner, la quinquagénaire commençait à présenter des signes allergiques d'une violence rare. Sur ses jambes et bras, des plaques rouges sont apparues et aussi elle a été victime de détresse respiratoire.

Les centres de contrôle et de prévention des maladies américain rappelle que l'infection par un vibrion est possible après avoir mangé des fruits de mer crus ou sous-cuits ou en exposant des plaies ouvertes (coupures par exemple) à de l'eau saumâtre ou salée. Elle est surnommée la bactérie "mangeuse de chair " car les toxines qu'elle libère sont mortelles pour les cellules du corps humain. Le vibrion n'est pas toujours aussi destructeur, il est même bénin la plupart du temps. Cependant, certains types de vibrions peuvent entraîner de bien plus graves conséquences. L'espèce la plus connue du genre est la vibrio cholerae, l'agent responsable du choléra, dont les dernières épidémies remontent à mai 2017 au Yémen où 300 000 personnes avaient été infectées dont 1500 avaient alors perdu la vie.

Recommande: