L'Amérique découvre le "Donald Trump flamand": Francken réagit

12 Janvier, 2018, 15:09 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Theo Francken qualifié de Trump flamand dans le New York Times

Sur Twitter, l'intéressé explique ne pas comprendre cette comparaison.

Le gouvernement ne tombera pas sur le dossier soudanais et l'attitude " abrasive " du secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken (N-VA). Francken appréciera, quelques jours après déjà un premier tacle de Van Rompuy qui avait qualifié Charles Michel de "marionnette de la N-VA".

"Sa rhétorique est celle d'un populiste de droite, un profil similaire à celui de Trump", confie le président de la Commission des Finances de la Chambre au New York Times.

En pleine crise des Soudanais torturés, le New York Times publie un article ce jeudi matin sur Theo Francken. Ce n'est pas avec Theo Francken qu'il faut rompre, c'est avec ces pratiques-là. Je ne suis définitivement pas un 'extrémiste anti-immigration' comme le soutient fortement le Washington Post. "Je ne suis pas anti-immigration et ne l'ai jamais été (...) Je suis pour la migration lorsqu'elle est bien contrôlée. Nous accueillons les gens et nous sommes un pays accueillant et nous devons maintenir ce cap", précise le secrétaire d'État. C'est exactement pour cela que les choses se sont mal déroulées. Depuis plus de 30 ans, la migration a été un désordre complet. Je pense que nous avons besoin d'une approche différente. Nous avons besoin de règles claires qui soient strictement respectées. "Mon parti politique (la N-VA) ne sera jamais un 'parti anti-immigration' et dans un tel parti je ne pourrais jamais me sentir chez moi parce que ce n'est pas ce que je soutiens".

Recommande: