L'OPEP prévoit une nette hausse de la demande en 2018 — Pétrole

12 Janvier, 2018, 18:38 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Production de pértrole

Les cours du pétrole ont atteint cette semaine leurs plus hauts niveaux depuis mai 2015.

Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, référence américaine du brut, a gagné 23 cents pour finir à 63,80 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On continue à ressentir les effets du rapport (officiel diffusé mercredi) faisant état d'une forte baisse des réserves de brut dans le pays, d'un recul significatif des stocks à Cushing (où sont entreposés les barils servant de référence au WTI, NDLR), et d'exportations solides", a indiqué John Kilduff d'Again Capital. L'or noir a été soutenu par les troubles sociaux en Iran, troisième producteur de l'Opep, la vague de froid qui a touché l'Amérique du Nord et le repli plus marqué que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

Les investisseurs étaient toujours influencés par un rapport du Département américain de l'Énergie diffusé mercredi, évoquant une nouvelle baisse des stocks de brut aux États-Unis, portant depuis un mois et demi le recul des réserves à 37,5 millions de barils.

Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont augmenté de 4,3 millions de barils à 143,09 millions.

"La perception sélective" du marché selon ces analystes a notamment poussé les investisseurs à ignorer totalement les prévisions de production américaine à horizon deux ans publiées mardi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). "La production américaine a repris, et s'approche à nouveau de son record de 9,8 millions de barils par jour", a-t-il ajouté.

Les cours du pétrole se stabilisaient lundi en fin d'échanges européens, consolidant dans l'ensemble leur hausse de la fin de l'année mais manquant d'impulsion pour améliorer leur performance dans un marché sans grande direction. La production de brut de l'Opep devrait atteindre 33,2 mb/j, un chiffre supérieur aux niveaux de production de cette année (32,8 mb/j), mais moins qu'anticipé jusqu'alors.

Recommande: