Notre-Dame-des-Landes : l'ultime plaidoyer des " pro-aéroport "

12 Janvier, 2018, 12:09 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Au centre le Dôme de Notre-Dame-des-Landes. La Zad compte près de 1.300 ha de terres agricoles

Ce sont les derniers à être reçus par le Premier Ministre, après tous les élus de l'Ouest concernés par le projet d'aéroport transféré à Notre-dame-des-Landes. En cas d'abandon du projet, l'État devrait verser jusqu'à 350 millions d'euros d'indemnités. Une cause jugée "tellement favorable au concessionnaire" qu'elle elle serait suspecte, estime un ministre interrogé par Franceinfo. Selon ses détracteurs, cette...

"Il y aura débat", précise ce membre du gouvernement.

Ces associations attendent du gouvernement "qu'il commence les travaux à Notre-Dame-des-Landes et évacue la ZAD", actuellement occupée. Après avoir racheté les parts de l'État dans l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, le groupe convoite celles d'Aéroports de Paris (ADP). Johanna Rolland acquiesce: "la décision sera clairement prise par Emmanuel Macron", explique-t-elle à France Bleu Loire Océan.

Recommande: