BCE/Jeffrey Feltman : L'ONU met son expertise au service des prochaines municipales

13 Janvier, 2018, 14:47 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Libye: L'Onu aidera à l'organisation d'élections cette année

Le président de la république, Béji Caïd Essebsi, s'est entretenu ce vendredi 12 janvier, à Carthage, avec le Secrétaire Général adjoint des Nations-Unies, chargé des affaires politiques, Jeffrey Feltman, et l'émissaire onusien en Libye, Ghassen Salama. L'accord politique inter-libyen de 2015 "reste le seul cadre viable pour mettre fin à la période transitoire", a conclu Jeffrey Feltman. Selon lui, les Nations unies veulent que soit mis en place en Libye, avant la fin de l'année, "un gouvernement qui sera l'aboutissement de la volonté du peuple libyen". Il a particulièrement mis en exergue l'appui substantiel apporté par la Tunisie à la Mission de l'ONU pour la Libye (UNSMIL) ce qui lui a permis d'enregistrer des progrès significatifs dans la mise en œuvre du plan adopté en vue d'aboutir à une solution politique et de réunir les conditions favorables à la tenue d'élections législatives et présidentielles.

Pour ce qui est de la Libye, Jeffrey Feltman a rendu hommage aux efforts déployés par la Tunisie en faveur du retour de la sécurité et la stabilité du pays et promouvoir une sortie de crise politique et consensuelle.

"Les enquêtes d'opinion montrent toutes le fort soutien de la majorité des Libyens (.) à l'organisation d'élections cette année", a-t-il dit, et l'Onu veut aider à les organiser. Depuis lors, elle est confrontée à une insécurité persistante. Sa déclaration n'avait pas surpris le gouvernement d'union nationale reconnu par la communauté internationale, puisque le maréchal Haftar, appuyé par un parlement élu en 2014 et basé dans l'est du pays, ainsi que le gouvernement parallèle de l'est libyen, n'a jamais reconnu la légitimité du gouvernement établi à Tripoli et issu de l'accord de 2015. Conséquence: l'économie de ce pays riche en pétrole est actuellement en lambeaux.

Recommande: