Jeune fille au pair tuée à Londres : premiers aveux des meurtriers présumés

13 Janvier, 2018, 08:38 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Troyes. Premiers aveux des meurtriers présumés de la jeune fille au pair retrouvée morte à Londres

De premiers aveux donc, synonymes de soulagement pour la famille de la jeune Française. Le corps de Sophie Lionnet avait été découvert le 20 septembre dernier dans le jardin de ses employeurs Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 34 ans, qui l'hébergeaient également tandis qu'elle s'occupait de leurs deux enfants. Si le couple nie toujours avoir assassiné la jeune fille, il a cependant plaidé coupable ce vendredi pour "entrave à la justice" pour avoir essayé de "se débarrasser" du corps "en le brûlant", selon les termes rapportés par nos confrères de l'AFP.

Ils ne reconnaissent pas le meurtre mais avoue avoir fait tenté de faire disparaître le corps de Sophie Lionnet.

Les force de l'ordre avaient été prévenues par des voisins inquiets de voir une épaisse et odorante fumée s'échapper de la luxueuse propriété du couple. La mort de la jeune fille avait provoqué l'émotion dans la communauté des jeunes filles au pair qui travaillent au Royaume-Uni.

Ces déclarations ont été faites vendredi devant la cour criminelle de l'Old Bailey à Londres, dans le cadre d'une audience de "plaider-coupable" qui prépare le procès prévu, sur cinq semaines, le 19 mars 2018. Ils risquent la prison à vie.

Recommande: