Trois soldats français blessés dans un attentat terroriste — Mali

13 Janvier, 2018, 04:21 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Des soldats de la force Barkhane près de leurs blindés à la base de Gao au Mali le 1er novembre 2017

Trois soldats français de la force Barkhane ont été blessés, dont un grièvement, jeudi, dans l'est du Mali, lors d'une attaque suicide à voiture piégée contre leur convoi, a annoncé vendredi l'état-major des armées françaises à Paris.

Cette attaque s'est produite à la date anniversaire du déclenchement de l'opération Serval, le 11 janvier 2013 - opération militaire menée au Mali par l'armée française - qui a été remplacée le 1er août 2014 par un dispositif régional baptisé Barkhane. Des personnes ont également été capturées afin de lever le doute sur leur contribution aux actions des groupes armés terroristes de cette région " a indiqué l'état-major de la force française engagée dans l' opération Barkhane.

"Dans le strict respect du droit international, les commandos ont procédé à des fouilles permettant de saisir de l'armement, du matériel et des documents". La force précise toutefois que cette opération discrète s'est déroulée sans heurts.

"Mon cousin, s'appelle Mohamed Ag Sididi".

L'armée française au Mali de nouveau prise pour cible.

Un proche du maire de Ménaka a de son côté affirmé que les "Français, au cours de l'opération, n'ont pas arrêté les vrais terroristes".

Recommande: