Google lance son bloqueur de pub lancé aujourd'hui — Chrome

15 Février, 2018, 15:28 | Auteur: Christian Jacquard
  • Google Chrome : le filtrage de la pub débute demain

La vérité est que Google a été bien clair sur ce point: ce n'est pas un bloqueur de publicités, mais plutôt un filtre de publicités, et cette précision n'est pas en vain. Le géant du net se tire-t-il une balle dans le pied?

C'est aujourd'hui, le 15 février, que Google lance son bloqueur de publicités sur le navigateur Chrome. En effet, Google vend aux annonceurs nos données personnelles, pour que ces derniers nous proposent des annonces ciblées selon nos préférences. "C'est exactement le résultat que nous attendions " s'est satisfait Google sur son blog.

Quelles sont les publicités concernées?

Si cette mesure ne fera probablement pas baisser le nombre d'utilisateurs utilisant des bloqueurs de publicité tiers, elle devrait au moins inciter ceux qui n'ont pas encore franchi le pas à en installer un. "Nous voulons que le Web soit un lieu où les entreprises puissent prospérer et générer des revenus, mais aussi un lieu où les utilisateurs puissent vivre une bonne expérience", a souligné Ryan Schoen, chef des produits chez Google. À terme, cet effort doit permettre une expérience plus agréable à l'utilisateur. Le géant américain, qui vit avant tout des encarts de publicité qu'il vend, ne bloquera pas toutes les pubs.

Commençons par le plus important: les formats publicitaires concernés par le filtre des publicités de Google Chrome.

Les éditeurs de sites web peuvent analyser l'expérience desktop et mobile de leur site web pour savoir s'ils intègrent des publicités bannies par Google Chrome.

L'arrivée d'un bloqueur de publicité au sein de Chrome est tout sauf un hasard. Google, en proposant son propre bloqueur, leur coupe l'herbe sous le pied.

L'adblock de Chrome a d'abord été déployée dans une version bêta il y a quelques mois. La définitive s'affichera naturellement dans la barre d'adresse tout comme la fonctionnalité qui empêche les pop-up de s'ouvrir. Concrètement quand vous naviguerez sur un site qui contient l'une de ces publicités, un message apparaîtra en bas de l'écran vous informant qu'une ou plusieurs publicités ont été bloquées car elles étaient jugées trop intrusives.

Pour séparer le bon grain de l'ivraie, Google a choisi de se baser sur les standards fixés par la Coalition for Better Ads, un groupe de réflexion composé de la plupart des géants du secteur. La firme de Mountain View révèle ainsi que les standards qu'il va utiliser ont été déterminés à partir d'un sondage réalisé sur 40 000 internautes d'Europe et d'Amérique du Nord.

Recommande: