Le Crédit agricole freiné par la fiscalité

15 Février, 2018, 16:49 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le conseil d'administration de Crédit Agricole S.A. a décidé de ne pas tenir compte de la surcharge d'impôt et d'immuniser les actionnaires contre cette charge

Dernière grande banque française cotée à présenter ses comptes du quatrième trimestre, Crédit Agricole SA (-2,97% à 13,55 euros) affiche lune des rares baisses du CAC 40 après avoir dévoilé une performance décevante dans la banque de détail.

Les comptes de la banque verte ont été pénalisés au quatrième trimestre par la surtaxation des bénéfices en France. Elle met l'accent sur le digital.

" Nous considérons que ces résultats sont très bons parce que tous nos résultats publiés, qu'il s'agisse du quatrième trimestre ou de 2017, qu'il s'agisse du groupe Crédit Agricole ou de Crédit Agricole SA, sont en forte hausse", s'est félicité Philippe Brassac, le directeur général de CASA. Mais, hors éléments exceptionnels, le résultat net ajusté (qui donne une meilleure représentation de l'activité réelle) a bondi de 23 %, à 3,92 milliards d'euros. La surtaxe (exceptionnelle) sur les. "Le crédit à la consommation se porte bien", notent ainsi les analystes d'UBS.

Enfin, la banque a décidé de verser un dividende de 0,63 euro par action, soit un taux de distribution de 56% à comparer avec un objectif de 50%.

Recommande: