Les transports en commun bientôt gratuits pour réduire la pollution — Allemagne

15 Février, 2018, 18:48 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • L'Allemagne envisage la gratuité des transports en commun en ville

Dans un courrier de plusieurs ministres adressé le 11 février au Commissaire européen en charge de l'environnement, l'Allemagne dit envisager l'instauration de cette mesure afin de lutter plus efficacement contre la pollution.

Cette proposition a été dévoilée alors que la chancelière Angela Merkel, affaiblie politiquement depuis les élections de septembre 2017, n'a pas encore finalisé son nouveau gouvernement, ce qui en limite la portée.

Les mesures vont être testées dans cinq villes - Bonn, Essen, Herrenberg, Reutlingen et Mannheim-, ont précisé les auteurs de la lettre, et les plus concluantes seront appliquées à toutes les villes concernées par une forte pollution de l'air. Parmi les trois ministres signataires de la lettre, seule celle de l'Environnement, la social-démocrate Barbara Hendricks, devrait être reconduite dans ses fonctions.

Vu le prix d'un ticket à l'unité (2,8 euros à Munich, 2,9 euros à Berlin), les usagers devraient se réjouir d'une telle annonce.

L'an dernier, la Fédération des entreprises de transports allemands a enregistré 10,3 milliards de déplacements. Elles craignent de devoir gérer un flot soudain et considérable de nouveaux voyageurs.

Question financement, le gouvernement ne s'est pas encore positionné.

Le maire de Bonn, Ashok Sridharan, a expliqué qu'il allait devoir accroître le nombre de bus et de tramways. Or, " je ne connais pas de constructeur qui puisse livrer en un si court laps de temps les bus électriques dont nous aurions besoin ", a-t-il averti.

Un accord a été trouvé pour la mise en place de ces mesures avec les Etats fédérés et les municipalités, ont assuré les auteurs.

Mauvais élève en matière de pollution de l'air et convoqué par la Commission européenne le 30 janvier pour avoir dépassé les limites d'émissions destinées à protéger la santé des Européens, l'Allemagne a décidé de réagir.

Les dernières propositions de Berlin interviennent aussi à un moment où les autorités sont sous pression au sujet du diesel, avec le risque de voir certaines villes interdire les véhicules roulant au gazole pour réduire les émissions polluantes.

Les tentatives ponctuelles d'instaurer la gratuité des transports en commun se sont avérées jusqu'ici plutôt infructueuses.

Recommande: