Trois agents de prison inculpés pour la mort de soif d'un détenu

15 Février, 2018, 15:05 | Auteur: Djeferson Maurice

En fait, après une enquête poussée de l'administration américaine, il s'est avéré que ce "fonctionnement" était de mise dans cet établissement pénitentiaire, avec la bienveillance du shérif. Souffrant de troubles bipolaires, celui-ci a finalement sombré dans un profond état de faiblesse avant de décéder le 24 avril 2016 dans sa cellule d'une prison du comté de Milwaukee.

Pour être trop bruyant en détention, Terrill Thomas a eu l'eau coupée durant sept jours dans sa cellule.

Les charges retenues contre le personnel pénitentiaire ont été annoncées ce mardi 13 février, presque un an après les recommandations des jurés. Les trois inculpés sont deux femmes et un homme, dont une responsable hiérarchique, Nancy Evans, accusée d'avoir menti et volontairement dissimulé des images vidéo montrant la cellule de M. Thomas privée d'eau.

Après l'annonce des inculpations, lundi, l'avocat de la famille Thomas, Erik Heipt a déclaré: "Il est extrêmement rare d'engager des poursuites pénales contre des fonctionnaires de l'Etat à la suite du décès d'un détenu".

Les deux agents Kashka Meadors et James Ramsey-Guy, risquent, eux, plus de trois ans de réclusion pour avoir abandonné le détenu à son sort. Le scandale a fait des vagues au-delà des frontières du Wisconsin.

Recommande: