Trois personnes en garde à vue dont le convoyeur et sa fille

15 Février, 2018, 07:14 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le père aurait remis entre 13 et 26 millions d'euros en échange de la libération de sa fille

Les malfaiteurs avaient alors contraint le père et son collègue à se garer sur un parking durant leur tournée en Suisse, avant d'être braqués de plusieurs millions de francs suisses.

- L'ex-leader du FLNC Charles Pieri a été convoqué ce mardi 13 février sous le régime de la garde à vue, dans le cadre de l'enquête ouverte sur la diffusion sur Facebook d'un message injurieux envers la veuve du préfet Érignac.

De faux plombiers qui font main basse sur des millions de francs suisses en kidnappant la fille d'un convoyeur de fonds, retrouvée saine et sauve après rançon: c'est le scénario d'une rocambolesque affaire survenue dans la soirée du 8 février entre Lyon et la Suisse, autour de laquelle de nombreuses questions restent à éclaircir. D'après les trois individus, cette somme leur aurait été remise par les braqueurs, en dédommagement de l'enlèvement. Un sac rempli de billets a en effet été retrouvé par les enquêteurs à l'endroit indiqué, a encore appris BFMTV.

Le montant du butin avait été chiffré entre 20 et 30 millions de francs suisses (entre 17 et 26 millions d'euros). Celui-ci contenait près de 300.000 euros.

Le récit des convoyeurs de fonds comporte de nombreuses zones d'ombre puisque personne ne peut confirmer leur version. La victime a expliqué que quelques jours avant son enlèvement, elle avait reçu un appel d'une homme se présentant comme un livreur qui souhaitait vérifier son identité et son adresse.

La jeune fille de 22 ans avait été découverte par les gendarmes, jeudi à 21h40, au bord d'une route sur la commune de Tramoyes, dans l'Ain. Une équipe suffisamment bien informée pour trouver cette jeune femme à Lyon quand son père habite la Suisse et pour se faire passer pour des plombiers quand elle vient justement d'en appeler un.

Recommande: